Apprendre la photo numérique
prendre des photos

Réussir ses photos

Imaginez : une scène incroyable s’offre à vous, dans la rue ou ailleurs. Vous avez face à vous une véritable tronche. Vous avez envie de prendre des photos, vous savez que cela va être de bonnes images. Mais comment prendre des photos ? Comment prendre un cliché lorsque l’on sent son cœur commencer à battre fort, lorsque l’adrénaline monte ? Comment prendre une photo lorsque cette peur surgit et vous paralyse ?

Dans cet article, je vais vous expliquer l’importance de la technique photo, cette technique qui va vous permettre d’être sûr de vous et que l’on applique car on sait exactement à quoi on va aboutir.

Quel matériel pour prendre une photo ?

Avant la technique, il faut du matériel. Vous avez certainement déjà un appareil photo, ou alors vous souhaitez en acquérir un, ou peut-être que vous réfléchissez à votre futur boîtier.

Un jour, je me suis trouvé dans ce cas : je souhaitais m’offrir un Leica M9 (cet appareil ne vous dira très certainement rien). Il s’agit d’un boîtier à l’allure un peu archaïque. Ce n’est ni un reflex, ni un compact, ni un bridge, ni un hybride. Il s’agit d’un appareil photo de type télémétrique.

Encerclée en rouge la bague de mise au point.

Encerclée en rouge, l’onlget de la bague de mise au point.

Il possède 3 modes de prises de vue : manuel, automatique et pose B. On ajoute une rafale à 2 images par seconde ainsi qu’un retardateur. Il a un seul mode de mesure. Évidemment, il n’y a pas d’autofocus, pas de stabilisateur. À l’époque, entre une voiture ou un appareil photo, j’ai fait ce choix fou : un Leica, et j’ai pris un crédit pour l’acheter (je ne suis pas près de lâcher ce matériel, je l’offrirai peut-être dans mon testament !). Depuis, je suis abonné aux transports en commun, au vélo, à la marche à pied, à la course à pied, à la trottinette. Cet achat m’a orienté vers le développement durable et l’entretien de mon corps.

L’avantage d’un appareil aussi simpliste qui ne possède aucun automatisme, aucune assistance, est de vous pousser à maîtriser la technique et à prendre des décisions. Il vous oblige à parfaitement le maîtriser et à connaître ses limites. Sachez-le : quel que soit le matériel que vous utilisez pour prendre une photo, il doit être le prolongement de votre œil.

Maîtriser la technique pour prendre une photo

Lorsque j’ai vu ce bonhomme, j’ai su instantanément que j’allais le prendre en photo. J’étais très proche de lui et il n’y avait personne autour. Cela s’est fait très vite, mon appareil en bandoulière était presque réglé.

Il faut accepter l’idée que la photographie sera toujours un bref instant de complicité entre de la prévoyance et du hasard.

Dans ces cas-là, en termes de prévoyance, je mise tout le temps sur une règle d’exposition imparable, elle permet d’exposer toujours correctement ses photos (il s’agit de la règle du F/16). J’observe donc mon ombre : il n’y en a pas, j’en déduis que pour prendre cette photo, je dois régler mon ouverture à F/5,6. Je sais qu’elle correspond à 6 crans sur la gauche sur la bague du diaphragme (non, je n’ouvre pas un coffre-fort !).

La bague supérieure indique les ouverture. Ici F/5,6. La bague du milieu indique la profondeur de champ à l'ouverture sélectionnée. Ici, entre 1,8 et 3 mètres. La bague du bas répète les ouvertures afin de visualiser la profondeur de champ.

La bague supérieure indique les ouverture. Ici F/5,6.
La bague du milieu indique la profondeur de champ à l’ouverture sélectionnée. Ici, entre 1,8 et 3 mètres.
La bague du bas répète les ouvertures afin de visualiser la profondeur de champ.

Voilà, l’exposition est réglée. J’estime la distance qui me sépare de lui : environ 2 mètres. Je place mon index sur la bague de mise au point, sans regarder (je visualise mentalement où va s’effectuer la mise au point). Je sais que pour deux mètres, mon index est détendu. Je le place convenablement.
Mon objectif est un 35 mm. Avant de prendre la photo, je visualise mentalement le cadre. Je l’ajuste en imaginant ce que l’objectif voit. L’appareil photo reste toujours en bandoulière.
Je regarde cet homme sans vraiment le regarder. Vous pouvez vous exercer à cela : regardez un point très loin de vous et faites attention à ce qu’il se passe avant ce point.
Je vois que l’homme me regarde et qu’il pose les yeux sur l’appareil. C’est le moment. Je déclenche, puis, naturellement, je reprends ma marche en passant devant lui. L’histoire pour prendre ce cliché a duré 10 secondes. Je sais que la photo est bonne.

Au bout d’une trentaine de mètres, j’étudie le résultat. Je râle un peu sur quelques détails.

Comment prendre une photo sans technique ?

Je n’en sais rien. Je ne me souviens plus. Je sais que j’ai passé des heures à travailler cette technique, à la comprendre et à l’apprendre. J’ai fait en sorte qu’elle fasse partie de moi. Je vous en dis plus dans mon guide que vous pouvez télécharger très facilement.
La photo que je vous présente est perfectible : sujet peut-être trop centré. Le ciel blanc dû aux nuages n’est pas génial. Je voulais prendre en photo cet homme au regard mauvais. Je l’ai eu. C’est ce que je me dis en regardant cette photo tout en m’éloignant. Je note cela quelque part dans un coin de ma tête. Ce genre de réflexion va forger ce que l’on appelle l’expérience. C’est également un élément décisif.

La peur qui empêche de prendre une photo

Lorsque j’ai pris cette photo, je n’ai pas eu peur de la rater, je n’ai pas eu peur de ne pas l’avoir. J’ai bêtement appliqué une technique qui m’a permis d’arriver à ce résultat, que je connaissais à l’avance. La seule inconnue : le hasard qui a fait que l’homme a regardé l’objectif. Mais tant mieux, cela donne encore plus de force à son visage. À force de technique et d’expérience, on ne peut que progresser.

Et vous? Est-ce que la technique vous bloque pour prendre une photo ? Faites-vous confiance aux automatismes de votre appareil ? Comprenez-vous l’influence que peuvent avoir sur vos photos les différents paramètres ? Vous sentez-vous capable de prendre ce type de cliché ? Est-ce que votre peur vous bloque pour prendre des photos ? Pensez-vous avoir de l’expérience pour prendre des clichés ? Répondez à ces questions dans les commentaires.

Pour en savoir plus sur la technique, téléchargez mon guide.