Apprendre la photo numérique
photographier etoile filante

Prendre en photo les étoiles filantes.

L’excellent site astrofiles donne des informations sur les pics d’étoiles filantes dans le ciel. C’est un excellent outils à consulter avant de photographier ce phénomène. Même si l’on sait on sait que chaque année, à la même saison, pendant presque un mois, la terre traverse la trajectoire de la comète Swift Turtle. Cette comète passe à proximité de la terre tout les 135 ans, le dernier passage remonte à 1992. Il y a donc encore du « stock d’étoiles ».

 

Je vous avoue que photographier les étoiles filantes :

  • Je n’y ai jamais pensé.
  • Je n’ai jamais vu (avant aujourd’hui) de photo d’étoiles filantes.
  • Je vais tenter l’expérience.

Quelle technique pour photographier les étoiles filantes?

Pour cela, je vais m’inspirer de la technique des orages, car globalement, je pense que cela va être la même chose.

Pour commencer, je vais repérer un lieu qui se prête au jeu dans la journée. J’imagine mes photos avec des arbres en ombre chinoise dans le ciel.

 

Ensuite, je vais  :

  • Utiliser un appareil numérique monté sur un trépied.
  • Utiliser une focale la plus courte possible afin d’obtenir le champ de vision le plus grand possible, histoire de « pêcher » dans une grand zone du ciel.
  • Evidemment positionner l’appareil photo sur le mode manuel, afin de contrôler les paramètres de prise de vue.
  • Faire la mise au point le plus loin possible et déverrouiller l’autofocus. Je n’aime pas l’entendre patiner et surtout avoir des difficultés à effectuer la netteté.
  • Laisser mon appareil me fournir des fichiers raw, et non en jpeg. De toute manière, toutes mes photos sont prises en raw. Pourquoi changer une équipe qui gagne?
  • Ouvrir au maximum mon objectif, F/1,4, F/2,8, F/3,5. Cela dépend de votre objectif.
  • Me positionner sur 1250 ISO. Je pourrai monter plus haut, mais c’est la limite que je me suis fixée. Sur mon boitier photo, il s’agit de la valeur que je me suis donné comme limite. Au delà, il y a, à mon sens, trop de bruit sur les images.
  • Commencer par choisir un temps de pose de 30 secondes. Au delà, je passe obligatoirement en pause B.
  • Prévoir deux cartes mémoire de 8 go.
  • Me mordre les doigts de ne pas avoir d’intervalomètre. Cet équipement permet de programmer par exemple le déclenchement automatique d’une photo toutes les minutes. J’aurais ainsi pu laisser tourner l’appareil photo, tant que celui-ci a de la batterie et tant que la carte mémoire permet de stocker des photos.
  • Bien charger mes batteries. Ce serait dommage qu’elles soient épuisées
  • Prévu une chaise longue.

 

Faire le voeux de voir une étoile filante à prendre en photo !

Je fais le voeux avant de voir une étoile : « Je veux une photo d’étoile filante ! ».

Mise à jour : Ce mois d’août fut catastrophique. Le ciel était couvert.  Je n’ai pu essayer qu’une seule fois, mais la fraicheur de la nuit ne m’a pas incité à être plus tenace. L’année prochaine, je ferai attention à la météo, je prendrai une petite laine avec moi, une chaise longue…

 

Dans les commentaires, dites-moi si vous avez déjà pensé / essayé de photographier des étoiles filantes. Si vous aussi vous allez / avez tenté l’expérience, parlez-en !

 

Pour allez plus loin, voici un site qui traite du sujet

On vient sur cette page pour : photographier etoile filante, prendre en photo les étoiles, photographier la nuit, photo de nuit, photo du ciel, photo d’orage, photographier voie lactée.