Apprendre la photo numérique
photo floue

Pourquoi obtient-on une photo floue sans raison ?

Tout comme Christelle, vous m’envoyez régulièrement des photos pour me demander conseil. Elle se retrouve avec une photo floue. Elle n’en saisit pas la raison. Je vous propose de comprendre pourquoi cette photo est floue et de voir comment on peut rendre nette une photo floue, du moins comment l’améliorer. Certains disent « déflouter » une photo, bien que le Petit Robert ne connaisse pas ce mot !

J’ai une photo floue et je ne comprend pas pourquoi

Voici le mail de Christelle :

Bonjour,

depuis mes 2 stages photos, je me régale d’appliquer ce que j’ai appris.

J’ai pris des photos du mariage d’amis ce week-end, et il y a notamment une photo pour laquelle je ne comprends pas qu’elle soit flou sur le marié, alors que la mise au point était sur lui.

Je n’ai pas retrouvé les réglages (j’ai supprimé les photos de ma carte et je n’ai pas de logiciel qui permets de les voir). C’était ISO 400 ou 600 / f 3.5 ou 6.3…

Si tu as 5 minutes et que tu comprends ce quei ne va pas, je serais intéressée d’avoir ton avis.

Merci,

Christelle Orcière

Je vous remet la photo et je vous laisse réfléchir à vos hypothèses concernant les raisons de ce flou sur la photo.

photo floue

Crédit : Christelle Orcière

Hypothèses au sujet de cette photo floue

La composition de l’image est agréable. On note la sensation de flou. Elle est prise en intérieur et la balance des blancs vire à l’orange. On sent que la focale commence à être longue.

Les hypothèses que j’émets concernant le flou sur cette photo sont :

–          Une vitesse inférieure à la focale.

–          Une sensibilité ISO trop élevée.

–          Une mise au point hasardeuse avec les modes autofocus en continu comme AI-SERVO ou AI-FOCUS.

D’emblée, par habitude très certainement, j’ai envie de miser sur une vitesse inférieure à la focale. Je vois cette erreur technique si souvent qu’il serait étonnant que ce ne soit pas le cas.

Analyse des données EXIF de la prise de vue

Les données EXIF correspondent à toutes les informations de prise de vue. Elles sont enregistrées avec le fichier. Considérons-les comme la boîte noire d’une photo.

photo floue

Les données EXIF donnent toutes les informations de prise de vue.


Cette photo a été prise avec un reflex D3200 de chez Nikon muni d’un objectif 18-55 mm. Voici d’ailleurs sa photo de profil :

photo floue

Le nikon D3200 et son objectif 18-55 avec la fonction VR.

Il faut savoir que la montée en ISO crée une sensation de flou sur vos photos. Plus la sensibilité est élevée, plus la sensation est perceptible. Cette photo a été prise à 800 ISO. Cela commence à être une sensibilité élevée, mais par expérience, je sais que le niveau de bruit n’est pas encore suffisant pour créer une sensation de flou. Manquer de piqué, c’est possible. Mais ce n’est pas le cas ici.

Les EXIF ne nous apprennent rien concernant le mode autofocus utilisé pour cette prise de vue. Il faut noter qu’avec les modes qui effectue une mise au point en continu en fonction des mouvements du sujet, vous n’êtes pas assuré à 100 % de déclencher lorsque l’autofocus a fini son travail. Vous pouvez vous retrouver entre deux eaux, ce qui créerait une sensation de flou. Cependant, ici, j’exclus cette hypothèse, puisque nous n’avons aucune zone qui soit nette.

L’ouverture était de F/5,6. Il s’agit donc d’une grande ouverture. Effectivement, dans la logique, la scène photographiée ne présente apparemment pas beaucoup de lumière. Christelle a donc ouvert le plus grand possible son objectif, de la même manière qu’elle a monté les ISO et vu les circonstances, c’est très logique.

La vitesse de prise de vue est de 1/10e de seconde.

Dans l’absolu, cette vitesse permet d’avoir une exposition correcte de la scène. Comme la photo est prise en mode manuel (les autres modes n’auraient strictement rien changé au flou), je suppose que Christelle a tout simplement fait « glisser  » la cellule vers le zéro pour obtenir la bonne quantité de lumière pour son exposition.

La focale est de 55 millimètres. J’ai l’impression que la mariée est à environ 1,5 mètre de nous et que le marié se tient quant à lui à 2 mètres de l’appareil photo.

Une focale de 55mm et une vitesse de 1/10. L’erreur qui provoque le flou sur cette photo est là : elle ne respecte pas la règle d’après laquelle « la vitesse ne doit jamais être inférieure à la focale », sinon il faut poser l’appareil sur un support fixe (table, sol, trépied, peu importe). Par conséquent, le flou que l’on voit correspond au flou de bougé du photographe.

la vitesse ne doit jamais être inférieure à la focale

L’arnaque du stabilisateur d’image

Voici une vidéo – plutôt une publicité – vantant les mérites du stabilisateur d’image.

[video_player type= »youtube » youtube_hide_controls= »Y » youtube_remove_logo= »Y » width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″]aHR0cDovL3lvdXR1LmJlL3JNNWI1Nnc1d0M0[/video_player]

Dans les publicités, les conversations actuelles, ou sur conseil d’un vendeur, on peut avoir l’impression que sans stabilisateur d’image, on ne peut pas obtenir de photos nettes.

Sur l’appareil de Christelle, au niveau de l’objectif, on aperçoit le sigle VR (sur d’autres, ce sera VCR). Cela signifie que l’objectif est stabilisé. Par conséquent, Christelle n’aurait pas dû avoir de flou sur son image !

Il est important de savoir qu’un stabilisateur ne peut pas stabiliser une éternité. Cette éternité, pour la plupart des stabilisateurs, commence aux environs de 1/20e de seconde en dessous de la focale. C’est-à-dire que sur cette photo, le stabilisateur aurait pu stabiliser jusqu’à 1/35e de seconde, puis il décroche. C’est précisément ce qu’il se passe sur cette photo.

Améliorer une photo floue

Le flou de cette photo n’aurait pas existé si la photo avait été prise au 1/25e de seconde – 800 ISO – F/3,5 au 18 mm. La valeur d’exposition aurait été identique, il aurait suffi à Christelle de s’avancer d’un peu plus d’un mètre pour obtenir le même cadrage.

Si toutes ces notions vous échappent ou vous paraissent obscures, j’en parle en long, en large et en travers dans le programme « Photographe en Herbe ».

Retouche d’une photo floue

Alors, pour « déflouter » une photo, c’est-à-dire rendre nette une photo floue, voici ce qui est réalisable au post-traitement.

 [video_player type= »youtube » width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″]aHR0cDovL3lvdXR1LmJlL0RwSkRoN0haX3Bz[/video_player]

Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de solution miracle. L’accentuation a ses limites et elle n’est pas du plus bel effet. Il n’est donc pas possible de corriger une photo floue.

photo floue

Crédit photo : Christelle Orcière

Exercice pratique

Pour mieux comprendre le flou de bougé, je vous propose de pratiquer cet exercice :

Placez-vous sur le mode TV ou S de votre appareil photo. Mettez-vous sur la plus petite focale possible que vous offre l’objectif de votre appareil photo. Réglez une vitesse supérieure à celle-ci puis prenez une photo. Choisissez maintenant une vitesse plus basse prenez une autre photo ; puis une vitesse encore moins élevée ; et ainsi de suite… Vous allez voir apparaître le flou de bougé.

Et vous, est-ce que vous rencontrez souvent ce type de problème ? Est-ce que vous possédez un stabilisateur d’image ? Lui faites-vous confiance ? Comprenez-vous toutes les notions que j’ai abordées dans cet article ? Les commentaires sont ouverts !

 Pour allez plus loin, vous pouvez aussi consulter cette page qui traite du flou de bougé.

 

 

on vient aussi sur cette page pour : stabilisateur appareil photo, stabilisateur optique, stabilisateur d’image, comment faire des photos nettes, photo floue blog, photo floue comment la rendre nette, photo floue iphone, photo flou la rendre nette, photo flou mouvement, photo floue nette, photo floue pdf, photo floue que faire, photo floue vitesse, stabilisateur automatique, stabilisateur image appareil photo, stabilisateur de l’image, stabilisateur image poule, stabilisateur image vidéo.

3 CommentsLeave a comment

  • … vitesse supérieure à la focale, vitesse supérieure à la focale, vitesse supérieure à la focale… loi fondamentale à ne surtout pas oublier. Que de photos ratées, de déceptions, de rage en cas d’inattention. Merci pour le rappel Johann.

  • Alain,

    Tu ne crois pas si bien dire : le nombre de photo présentant un flou de bougé est hallucinant. J’ai l’impression qu’il y en a plus qu’à l’époque des objectifs non stabilisés. Ce ne devrait théoriquement pas être le cas. Les notions de bases devraient être connues et maîtrisées. Les automatismes, à l’évidence, ne font pas tout et n’évitent aucune erreur. Ce qui apporte sont lot de frustrations et de déceptions

Envie de répondre?

Votre email n’est pas publiée