Apprendre la photo numérique

Le théorème du singe

 

douceur de lavande

Analyse critique de l’image

 

Pub Minidou

 

Lorsque l’on regarde pour la première fois cette photographie, on est saisi par les couleurs. Ça sent la lavande, ça sent le soleil, ça sent les Baux-de-Provence. On comprend très vite que le père fait poser son épouse et son fils dans ce champ de lavande. Il a voulu réaliser une belle photo de famille. L’effet que la profondeur de champ crée est saisissant. Cette photo me fait penser à la phrase d’un humoriste : « Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont perdu leur mère et ceux qui vont la perdre un jour ». La lavande fait penser à l’adoucissant pour laver le linge. Cette photo est douce, on ne ressent pas la lumière qui est dure. Le soleil est visiblement assez proche de son zénith (les ombres l’indiquent).

 

Analyse de la composition

La règle des tiers s’applique au millimètre près. Le sujet principal de la photo se détache clairement : d’abord l’épouse, puis la mère, ensuite l’enfant, dans un univers très doux.

 

 

tiers

 

Les points de force sont parfaitement exploités : l’un pour la mère, l’autre pour l’enfant. Un dernier est utilisé en bas à droite pour la lavande.

 

 

point de force

 

Il faut noter que l’allée de lavande derrière la mère et l’enfant, grâce à la courte profondeur de champ, donne l’impression d’une explosion de couleurs.

 

L’équilibre de l’image est parfait. Elle ne pourrait pas subir un recadrage, sinon elle se « chargerait » et deviendrait illisible.

 

Analyse technique

Visiblement, nous sommes à une focale de 80 mm (équivalent argentique), à une distance d’environ 3 mètres du sujet. La profondeur de champ est suffisamment courte pour donner le maximum de flou au champ de lavande. Néanmoins, on voit bien que du genou de la mère jusque derrière son dos, tout est net. Le photographe a utilisé une grande ouverture.

 

 

On peut imaginer un léger post-traitement visant à « déboucher » les ombres sur les visages ou l’utilisation d’un réflecteur de couleur dorée.

 

 

La réalisation de portrait in situ est ici très intéressante. Les lavandes au premier plan apportent un vrai plus à l’image. Ce genre de chose est à retenir lors de la prochaine réalisation d’images similaires.

 

 

 

Si vous souhaitez aller plus loin dans les analyses et critiques d’images, cliquez ici. C’est avec plaisir que je partagerai avec vous des études de cas.

 

 

Pour lire le fil de discussion sur cette photo sur le site Virus Photo, cliquez ici. Je n’ai pas pu m’empêcher de poster mon analyse.

Vous découvrirez que les membres du forum ne sont absolument pas sympa avec cette photo. Leur critique n’est ni fondée, ni élaborée. Le premier qui dit « c’est nul » et les autres en font autant. Nous sommes vraiment dans le théorème du singe.

 

Il existe quelques part un forum où ce n’est pas du tout comme ça. Il s’agit du café des photographes.