Apprendre la photo numérique
FETEberlin / FlickR

Photographier la fête de la musique

Le 21 juin prochain, c’est la fête de la musique. C’est une occasion en or pour vous entraîner à la photo de rue (j’aurai l’occasion dans de prochains articles de revenir largement sur ce type de photos). La fête de la musique va en effet vous permettre de vous exercer à photographier des personnes de près, mais aussi à apprivoiser les lumières difficiles et surtout des scènes où il y a beaucoup d’actions. Lumière difficile et mouvement : des conditions idéales pour vous exercer !

Partir sur de bonnes bases

Lors de la fête de la musique, vous pourrez être assuré que les appareils photos seront les bienvenus. C’est l’occasion de partir sur de bonnes bases. Il ne sera pas utile de sortir le téléobjectif, car avec le monde qu’il va y avoir dans les rues, utiliser ce genre de matériel vous rendra la chose difficile : il y aura toujours quelqu’un pour passer devant vous au mauvais moment. Tant mieux que cela soit ainsi, car vous allez réaliser des photos « de contact ».

Jason Hargrove / FlickR

Je parlais plus haut du « manque de maitrise technique ». Lorsque l’on débute dans la photographie c’est souvent ce qui pêche. L’astuce c’est de penser à son réglage avant d’avoir besoin de prendre une photo : ça laisse le temps d’y réfléchir, de chercher. Si vous n’anticipez pas votre réglage, il sera toujours trop tard de photographier le moment que vous souhaitez. Vous serez frustré de ne pas parvenir à vos fins. Disons le autrement : ce n’est pas lorsque vous venez faire 10 heures d’avions que vous pensez à ce que vous aller devoir emmener avec vous comme bagages. En photo, c’est pareil : il faut être prêt.

Anticiper son réglage est facile avec un peu de méthode.

Quelle profondeur de champ souhaitez-vous obtenir ? Une grande, une petite ? En fonction de la réponse, ajustez votre ouverture. Rappelez-vous : un grand chiffre = grande profondeur de champ (et un petit chiffre donne un petite profondeur). Ainsi avec F16 on obtient une grande profondeur de champ. Nous aurons l’inverse avec F5,6.

Une fois cette ouverture réglée, montez les ISO. En effet, lorsque vous allez commencer à photographier vers 20H, la lumière va commencer doucement à diminuer. 400 iso devraient suffire. Le 21 juin, le soleil se couche vers 22h10. Dans la soirée, à mesure que la lumière baisse, vous allez devoir monter doucement les iso afin que votre vitesse soit toujours supérieure à la valeur de votre focale (si vous êtes au 18 mm, vous ne pouvez pas avoir une vitesse à 1/20 de seconde. Il est souvent préférable de prendre une marge de sécurité et doubler votre vitesse).

La vitesse va être fonction de la quantité de lumière. Il suffit de mettre la cellule de votre appareil photo à zéro. Vous vérifierez l’exposition à l’histogramme.

cellule
L’indicateur de luminosité de votre cellule doit être au centre.

Maintenant que votre appareil photo est réglé, faites quelques essais, puis cherchez des images à photographier. Cherchez tout d’abord avec vos yeux, n’utilisez pas le viseur de l’appareil photo. Une fois que vous avez trouvé un point de vue, affinez-le : baisser vous, mettez vous sur la pointe des pieds, déplacer vous un petit peu. Quand enfin vous êtes au bon endroit, regardez dans le viseur. Faites attention aux perspectives, à l’agencement des formes et des couleurs, aux éléments parasites dans le cadre.

Ca y est enfin ! Vous êtes prêts à prendre une photo. Mais rien ne presse, attendez qu’il se passe quelque chose d’intéressant devant votre appareil. Il va forcément se produire quelque chose. Je vois trop souvent des photos où l’on peut sentir que le photographe n’a pas été convaincu au moment de sa prise de vue. Soyez convaincu que vous allez prendre la bonne photo. Il ne sert à rien de déclencher frénétiquement.

Vivez la situation comme si vous en étiez acteur

Ce qui est très intéressant dans ce type d’exercice, c’est de se laisser absorber par la situation. Par exemple si vous êtes face à une personne qui joue du violon, devenez la main qui anime l’archet, vivez son mouvement et déclenchez lorsque vous le sentirez. L’exercice deviendra un peu plus difficile lorsque vous parviendrez à être concentré sur ce mouvement, tel un métronome, vous garderez le rythme et vous pourrez alors être attentif à d’autres détails comme le regard du musicien, un événement sur le coté tout en étant dans le timing du mouvement. Vous êtes face à un chanteur : devenez le chanteur, chantez mentalement dans votre tête, anticipez ses expressions.

Pour cette photo, l’appareil était réglé en mode manuel. Piour ceux qui aime les spécificités techniques : 35mm - F1,4 - 1250 iso - 1/125 sec

Pour cette photo, l’appareil était réglé en mode manuel. Piour ceux qui aime les spécificités techniques : 35mm – F1,4 – 1250 iso – 1/125 sec

C’est de cette manière que vous allez pouvoir prendre en photo ce que vous voyez, ce que vous ressentez. Vous trouvez peut-être cela abstrait, mais c’est ainsi que vous allez pouvoir prendre en photo vos émotions, donc ce que vous voyez, donc ce qu’il se passe dans vos yeux.

Vous pouvez expliquer dans les commentaires ce qui vous bloque dans les photos de rues, quels sont les points sur lesquels vous souhaiteriez vous améliorer.

Envie de répondre?

Votre email n’est pas publiée