Apprendre la photo numérique
nombre de déclenchements

Connaître le nombre de déclenchements

En 1990, la marque Brandt proposait des publicités sur le ton de l’humour. Vous vous souvenez de celle où la mère de famille disait « On l’a eu quand on l’a eu »? Le slogan de Brandt était à l’époque : « Brandt, construit pour durer ».

[video_player type= »embed » width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″]PGlmcmFtZSB3aWR0aD0nNjIwJyBoZWlnaHQ9JzM0OScgZnJhbWVib3JkZXI9JzAnIG1hcmdpbmhlaWdodCA9JzAnIG1hcmdpbndpZHRoPScwJyBzY3JvbGxpbmcgPSdubycgc3JjPSdodHRwOi8vcGxheWVyLmluYS5mci9wbGF5ZXIvZW1iZWQvUFVCMzc4NDEzNDEwMC8xLzFiMGJkMjAzZmJjZDcwMmY5YmM5YjEwYWMzZDBmYzIxLzYyMC8zNDkvMS8xNDhkYjgnID48L2lmcmFtZT4=[/video_player]

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Les fabricants ne fabriquent plus pour durer. Ils ont inventé « l’obsolescence programmée ». Il est donc illusoire de penser que nos chers appareils photos échappent à la règle. Si sur les machines à laver, il suffit de remplacer un roulement à billes fabriqué avec du métal par le même roulement à billes constitué de plastique, sur les appareils photos il  suffit de faire en sorte de pouvoir limiter le nombre de déclenchements.

Bien entendu, les fabricants sont avares d’informations sur le sujet.  Contrairement à une voiture où il est très facile de connaître son nombre de kilomètres, obtenir le nombre de déclenchements de son appareil photo n’est pas une mince affaire. Et si les voitures ont une cote argus, les appareil photo aussi. Je vous glisse un lien vers la cote argus des appareils photo.

Je vous propose de découvrir dans cet article le nombre de déclenchement des appareils photo.

La numérotation des fichiers ne suffit pas

On pourrait croire que pour connaitre le nombre de déclenchement d’un appareil photo il suffit de regarder le dernier numéro de fichier d’une photo qui viendrait d’être prise. L’idée est bonne, sauf qu’en règle générale, les fichiers sont numérotés par l’appareil photo de la manière suivante : MG_0001.jpg, MG_0002.jpg et ainsi de suite jusqu’à MG_9999.jpg. La prochaine photo qui sera prise aura le numéro MG_0001.jpg. Il est donc impossible de connaitre avec cette méthode le nombre de déclenchements.

Les données Exif à notre secour?

Dans les données Exif, en fonction de son appareil photo, on peut trouver une information portant le nom de « ID unique de l’image ». C’est une information très intéressante, on a ainsi le numéro de la prise de vue. Ce numéro ressemble en règle générale à celui-ci :

00000000000000000000000000003D31

Vu le nombre de zéro, le fabricant à du prévoir large ! Par contre 3D31 est le numéro de la prise de vue. Cependant ce chiffre correspond à un algorithme et il ne va pas être simple à déchiffrer, surtout que chaque fabricant va avoir son propre algorithme.

Après plusieurs recherches, je vous propose ci-dessous une liste de logiciels vous permettant de connaître le nombre de déclenchements de votre appareil photo. Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle va permettre au plus grand nombre d’entre vous de découvrir le nombre de fois ou vous avez appuyé sur le déclencheur de votre appareil photo.

canon apprendre la photo Il existe un utilitaire gratuit. Il se nomme 40D shutter count. Il fonctionne pour les appareils photo de la marque Canon équipés du processeur DIGIC III/IV, à l’exception de la série 1D*. Il fonctionne donc sur les modèles 40D, 50D, 450D et 1000D. Un autre utilitaire peut également vous dépanner, il s’agit de Photo Mechanic. La liste des appareils photos concernée n’est pas fournie. Il faut essayer. Hex Editor XVI32 est un utilitaire qui devrait fonctionner avec tous les appareils photos Canon. Son utilisation est assez compliquée, mais vous trouverez la marche à suivre ici, en anglais. Toutes ces applications fonctionnent sur PC ou Mac.

nikon apprendre la photo Il existe ShootNum. Ce logiciel fonctionne à priori avec tous les modèles de la marque. Il faut en revanche utiliser une image brute.

apprendre la photo sony Unknown-3 apprendre la photo olympus apprendre la photo pentax
En ce qui concerne les utilisateurs de Pentax, Fujifilm, Olympus et Sony l’utilitaire PhotoMe devrait vous permettre de connaître le nombre de déclenchements de votre boitier. Cet utilitaire ne fonctionne pas sur Mac, dans ce cas, vous trouverez facilement dans votre entourage une personne qui possède un PC.

leica apprendre la photo Et pour finir, les utilisateurs d’un Leïca pourront faire confiance à Shoot-Num.

Je tiens à préciser que je ne pourrai être tenu responsable de l’installation de ces logiciels qui ne sont pas des applications officielles.

Mon appareil est prévu pour combien de déclenchements?

Vous vous posez certainement la question. Je vous ai dit plus haut qu’il était très difficile d’obtenir des informations à ce sujet. Cependant, il existe un site où sont recensés différentes marques et différents modèles d’appareils photos. Les personnes déclarent dessus le nombre de déclenchements de leur appareil photo au moment où celui-ci a cessé de fonctionner. Bien évidement, ces informations ne sont pas garanties mais elles peuvent donner une idée.

J’espère que cet article va vous inciter à :

  • Beaucoup moins mitrailler afin de préserver votre déclencheur. Vous deviendrez ainsi plus exigeant pour vos photos. Imaginez que vous utiliser une pellicule argentique.
  • Rechercher du matériel d’occasion sans avoir le souci de l’état du matériel convoité
  • Grâce à la base de données sur le nombre de déclenchements constatés, vous permettre également d’avoir un nouvel éclairage sur les modèles d’appareils photos qui sont soit disant « irréprochables ».

Et-vous? Votre appareil photo à combien de déclenchements au compteur? Savoir que votre appareil photo est limité en terme de déclenchement va-t-il changer votre pratique photo? Répondez à ces question dans les commentaires.

Ps : J’ai failli oublier, sur mon matériel, le numéro 3D31 correspond à 15665 déclenchements.

A bientôt !

On vient aussi sur cette page pour : appareil num?rique reflex, nombre de d?clenchement nikon, un r?flex, r?flex num?rique, appareil photo num?rique, appareils photo num?rique, photo reflex num?rique, num?rique reflex, nombre de d?clenchement, nombre de d?clenchement canon 7d, nombre de d?clenchement, nikonnombre de d?clenchement nikon d90,nombre de déclenchement canon 7d, nombre de déclenchement nikon d90, nombre de déclenchement nikon, l’amour à la plage. C’est drôle, non?

11 CommentsLeave a comment

  • Merci Johan pour ces précisions. Mais une fois son déclencheur usé, on fait quoi ? Il n’y a plus qu’à jeter son boitier ? On peut changer le mécanisme et repartir comme en 40 ? Ça coûte trop cher ?

    • Alain,

      Merci pour cette question très pertinente. Je me souviens que sur un 350D de chez Canon mon obturateur avait cassé. Face au prix prohibitif de la réparation devisée à plus de 450 euros, je m’étais offert le luxe de passer sur un plein format que j’avais acheté d’occasion.

      Je crois qu’en réalité, il va y avoir deux solutions. Sachant que quelque soit le modèle, le prix de la réparation est à peu de chose près le même. Sachant également que les boiters d’entrée de gamme ont un nombre de déclenchement plus limité que les boîtiers pro ou semi-pro. Il me semble que si le prix de la réparation couvre ou représente presque le prix du boîtier à son prix sortie d’usine, il vaut mieux en racheter un neuf. Si le prix de la réparation est largement inférieure au prix du boîtier neuf, il est préférable de le faire réparer et ainsi garder son boitier.

      Je pense que sur du long terme, le choix d’un boiter plein format est plus avantageux. De même, acheter celui-ci d’occasion et réparer l’obturateur au besoin me paraît être le choix le plus judicieux.

      Comme tu possède un boîtier plein format, la réparation semble évidente.

  • Salut Johann, très bonne article, décidément aucun de nos appareils n’échappe à l’obsolescence programmé. Je suis canon 500D, environ 14500 déclenchements. En revanche, j’ai suivi le lien où ils te donent la durée de vie pour ton appareil, mais n’est pas tout compris par rapport aux tableaux. D’où ma question, 14500 déclenchements, c’est beaucoup ? Va bientôt falloir que je casse la tirelire ?

    • Bonjour Teddy,

      Sur le site dont j’ai donné l’adresse, pour le Canon 500 D (Excellent boitier), il est indiqué que les premiers cassent entre 500 et 1000 déclenchements. Ce qui me parait très peu. Certainement que cette personne avait un matériel possédant un vice de fabrication.

      2 appareils sont déclarés hors d’usage entre 250 000 et 500 000 déclenchements.

      La moyenne se situant entre 10 000 et 20 000 déclenchements.

      Votre appareil approche de la moyenne constaté. Cependant, ce site reste assez confidentiel, malheureusement. Nous n’avons pas suffisamment de données.

      Cela étant dit, dans le cas ou l’obturateur de votre appareil casse un jour. N’acheté pas un boitier neuf, préférez un appareil d’occasion de gamme supérieur.

      Je suis navré de ma réponse tardive, il y a eut beaucoup de mouvement dans ma vie ces deux derniers mois.

      Bien à vous,

    • La c’est le domaine des hybrides. A ma connaissance il s’agit plutôt d’un condensateur dont ont connaît précisément la tenue « chimique  » dans le temps.

      Il faudrait rechercher des informations sur le sujet.

Envie de répondre?

Votre email n’est pas publiée