Apprendre la photo numérique
comprendre la balance des blancs

La balance des blancs change de ton.

Voilà bien quelque chose qui fait souvent très mal. Si vous êtes un adepte du post-traitement, vous savez déjà de quoi il retourne. Chaque vendredi et samedi, lors des cours que je donne, j’en entends parler : la fameuse « balance des blancs ».

Je serai toujours surpris d’entendre que la balance des blancs correspond à l’exposition ou encore qu’elle est gérée par la réglette de la cellule.

Ensemble faisons le point sur cette fameuse notion pour enfin comprendre ce qu’est la balance des blancs en photo.

Pour ceux qui préfèrent découvrir la version texte de cet article, rendez-vous sous la vidéo.

La balance des blancs en vidéo

Dans cette vidéo, je vous explique à quoi elle correspond et comment la régler grâce à une photo que m’envoie Alain, qui participe à la formation à la photographie en ligne.

La balance des blancs dans le texte

La balance des blancs est apparue avec le numérique. En argentique, on s’en passait très bien, notre œil également. Prenons l’exemple d’une simple feuille de papier blanc. Quelle que soit la lumière sous laquelle vous allez la placer, elle va vous apparaître blanche. Du moins, vous serez capable d’interpréter que votre feuille est bien blanche. Même sous une lumière bleue, vous pourrez le déterminer.

Un référentiel pour les appareils photo numériques

Un APN est incapable de le définir, car il a besoin d’une référence. Cette référence correspond au gris moyen à 18 %. C’est en se basant sur cette couleur qu’il va déterminer et appliquer « la bonne balance ». Vous avez certainement déjà pu constater que ce n’est pas le cas : vos photos ressortent trop jaunes, trop bleues…

Le mélange des couleurs primaires en lumière

Pour obtenir du blanc avec de la lumière, il faut additionner du rouge, du vert et du bleu. Ces 3 couleurs correspondent aux couleurs primaires utilisées en lumière, c’est-à-dire que :

–          Grâce à elles, on va pouvoir obtenir toutes les autres couleurs ;

–          On ne peut obtenir ces couleurs en en mélangeant d’autres.

Si vous regardez bien votre écran de très près, vous constaterez que celui-ci est composé de ces 3 couleurs. Vous avez devant vos yeux un « espace RVB ». Je suis certain que vous avez déjà vu ou lu ce terme quelque part.

comprendre la balance des blancs

détail d’un écran plat.

Les deux composantes de la balance des blancs

Afin de régler cette balance des blancs, sur n’importe quel logiciel de post-traitement, dont Lightroom, vous utiliserez deux paramètres : il s’agit de la température de couleur et de la teinte.

Vous avez déjà constaté les changements de couleurs de la lumière du jour? Elle n’est pas la même du matin au soir. Au lever du jour, elle est dans les tons bleutés, tandis que le soir, elle joue la gamme des orangés. Ces changements sont dus à la température de la lumière. On parle de température de couleur, et celle-ci s’exprime en kelvin. Moins le chiffre est élevé, plus la température est froide ; plus il est élevé, plus la température est chaude. Gardez l’image du thermomètre en tête.

comprendre la balances des blancs

Spectre de la lumière blanche reçue du soleil.

Dans Lightroom, vous allez pouvoir changer la température de couleur. Il suffira pour cela de jouer sur le curseur.

La teinte correspond, si l’on en revient à ce que l’on faisait avec de la gouache à l’école, aux couleurs complémentaires. On va ainsi pouvoir affiner le réglage de la température.

Évidemment, pour ce type d’opération, il est préférable d’utiliser des fichiers RAW. Mais si vos photos sont en JPEG, ce n’est pas très grave : vos aurez moins d’amplitude pour modifier la balance.

balance des blancs

Différentes balances des blancs appliquées à la même image. A droite, la balance des blancs correcte.

Quel logiciel utiliser pour modifier cette balance des blancs ?

Il en existe des tonnes, des gratuits comme des payants. J’en ai essayé plusieurs et j’avais mes petits chouchous indétrônables. Puis, Lightroom est passé par là. Il est vraiment conçu pour les photographes : gestion de la photothèque, editing, post-traitement, diffusion des photos, etc. Tout se passe en quelques clics. Il est payant… et tant mieux ! Il faut souligner l’excellent travail qui a été réalisé pour le concevoir.

Et vous, comment gérez-vous votre balance des blancs ? Laissez-vous faire votre appareil photo ou le faites-vous vous-même ? Répondez à ces questions dans les commentaires, je suis là pour vous aider.

Voici un article de wikipédia évoquant le thermocolorimètre.

On vient aussi sur cette page pour : balance des blancs avec charte de gris, balance des blancs bougies, blancs des blancs bleue, balance des blancs jaune, balance des blancs manuelle, balance des blancs a quoi ça sert, youtube balance des blancs,