Apprendre la photo numérique
prendre des photos

Comment prendre des photos

(Ou « Comment la publicité a fini par vous avoir » ou, si vous préférez : « Comment vous perdez votre temps pour ne pas progresser en photo »).

Ça commence comme ça, on papillonne et on rêve de prendre des photos. On se dit qu’il va y avoir un peu de travail, mais que ça devrait être assez simple. On n’y connaît rien, mais une chose est sûre : on a envie de prendre de belles photos. C’est à portée de déclenchement. Et puis, avec la technique d’aujourd’hui, c’est très simple. D’ailleurs, on le voit partout : les appareils photo sont perfectionnés. Prendre des photos, c’est devenu simple. Bien sûr…

Évidemment, pour photographier, il faut un appareil photo. On regarde ce qui existe sur le marché… On cherche l’appareil photo offrant le meilleur rapport qualité/prix. Bah oui ! Et il existe !

300 milliards de pixels en full HD avec détection du sourire

En cherchant un peu sur le Net, ou en demandant conseil, on tombe toujours sur « le boîtier », le truc d’enfer. Celui qui fonctionne partout, tout le temps. Il a un capteur révolutionnaire, un écran insalissable, une connectivité wi-fi, il fait 20 millions de pixels, il a le GPS. Quand on compare sa colonne à celle des autres boîtiers, c’est simple : il a tout. En somme : c’est l’appareil photo idéal, le boîtier parfait.
Si avec ça, on ne parvient pas à prendre des photos !

Et en plus, avec lui, vous allez être tranquille :

  • Les sites de vente en ligne sont élogieux ;
  • Dans les commentaires, les clients n’en finissent pas de passer de la pommade à ce modèle d’appareil photo ;
  • Les étoiles pullulent.

C’est certain, cet appareil photo est au top ! Vous allez prendre de belles photos avec…

Bah tiens !

« Tu les prends avec quel matériel, tes photos ? »

En image de fond sur ce blog photo, j’utilise cette image :

Je vous la mets, car un jour elle changera peut-être. J’ai reçu un e-mail à son sujet pour savoir quel appareil j’avais utilisé pour la prendre. Franchement, le matériel, on s’en fiche. Et je vais vous en faire la démonstration.

Appareil photo cherche désespérément photographe pour prendre des photos

Chaque photographie que vous pouvez prendre commence par une volonté photographique. Il se trouve que j’avais repéré ce tableau et que j’avais eu l’idée de le photographier au ras du sol, dans une boutique où l’éclairage n’était pas forcément adapté pour cette photo. Ça s’annonçait mal, même si j’avais une idée assez précise du résultat.

Pour prendre des photos, je travaille exclusivement en mode manuel, ce qui induit que j’ai une réflexion technique pour chaque photo que je prends. Vous aussi, vous pouvez le faire, même si la technique photo vous échappe ; c’est comme cela que vous allez l’apprendre et progresser en photo.

Voici la réflexion :

  • Pas de lumière : je vais devoir utiliser un temps de pose assez lent ;
  • Vitesse basse : attention à la focale. La vitesse ne doit pas être inférieure à celle-ci, sinon, il y aura un flou de bougé ;
  • Pour compenser, monter un peu les ISO ;
  • Je souhaite également isoler le sujet et rendre flou l’ensemble de l’image. J’ai un objectif qui ouvre à F/1,4. Le tableau est suffisamment parallèle à l’appareil photo, je n’aurai pas de problème de mise au point (pour les aficionados de la technique et du langage précis : aucun tracas sur la très faible profondeur de champ) ;
  • Je dois mettre mon collimateur sur le tableau pour faire la mise au point.

Cette réflexion dure une seconde dans ma tête. Ça vous paraît rapide ? Moi pas. À force de réfléchir ainsi, ça devient instinctif, instantané. Bref… Il a fallu travailler pour que ce soit ainsi. Si ça ne l’est pas pour vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Je dois maintenant trouver le point de vue, la manière dont je vais le prendre et surtout la distance (j’ai oublié : mon objectif est en focale fixe). En réalité, je n’ai pas besoin de le chercher ; comme je vous l’ai dit, « j’ai une idée assez précise du résultat ».

N’allez pas croire que j’ai les chevilles qui enflent en écrivant tout cela, considérez simplement que j’ai des années d’expérience derrière moi. Je me suis trituré les méninges face à une quantité phénoménale de situations et croyez-moi, ça aide à acquérir des automatismes.

Je déclenche enfin. Vous pensez que la photo est prête à l’emploi ? Je vous le dis : non.

Pourtant, c’est ce que vont vous raconter les vendeurs, les publicités, les « marketeurs » pour vous refiler leurs bijoux en vous faisant les poches… Prendre une photo, ce n’est pas que ça !

La recherche du point de vue

Comme vous avez pu le lire plus haut, il y a une recherche de point de vue à effectuer. Un angle à trouver afin de positionner l’appareil photo à cet endroit et pas ailleurs. Avec l’expérience, il est facile de savoir ce qui va fonctionner. Le positionnement en tant que photographe devient instinctif (dans la mesure où vous avez appris à chercher cette position, qui est très rarement celle où vous êtes debout sur vos deux jambes).


prendre des photos

Les notions, voire le savoir-faire en termes de composition d’image, vont devenir très importantes. De fait, connaître et exploiter les différentes règles de composition est essentiel. Vous pourriez vous contenter des règles basiques comme la règle des tiers ou celle des points de force (attention, sur le Net, les deux règles sont souvent mixées, mélangées) mais très vite, vous allez certainement en apprendre d’autres et heureusement (la photo a un langage et prendre une photo a pour but de communiquer avec le langage photographique).

Ça, le vendeur ne vous dit pas que malgré toute la technique, votre photo n’est finalement qu’une vision « artistique ». Pour vous donner une idée, prendre une photo revient à se consacrer à 1 % de technique et 99 % d’artistique. On ne vous fait la vente que sur les 1 % de technique.

Le post-traitement

On aime ou on n’aime pas, mais il est obligatoire. Il peut être fait de deux manières :

  • Vous laissez l’appareil photo le gérer ;
  • Vous le gérez vous-même.

Quoi que vous en pensiez, il y a obligatoirement un post-traitement qui est effectué. À vous de choisir votre sauce. Perso, je préfère la sauce maison.

La photo de ce tableau a été post-traitée (vous en doutiez ?). Vous pouvez trouver plein de tutos sur le Net pour apprendre à faire cela étape par étape. Mais ne retenez qu’une seule chose : il est important de trouver votre propre style. Arrêtez d’écouter les conseils des autres.

Dans cette vidéo, je vais défaire avec vous tout le post-traitement que j’ai effectué pour en arriver à cette image, puis vous montrer ce que l’appareil photo aurait sorti. Vous allez voir, il y a un monde entre les deux !

[video_player type= »url » auto_buffer= »Y » url1= » » url2= » » width= »560″ height= »315″ align= »center » margin_top= »0″ margin_bottom= »20″]aHR0cDovL3d3dy5hcHByZW5kcmVsYXBob3RvbnVtZXJpcXVlLmNvbS92aWRlby8yMDE1L3Bvc3QtdHJhaXRlbWVudC5tcDQ=[/video_player]

Comme vous pouvez le constater, si on revient au fichier d’origine, on perd en piment, en netteté, en contraste. La photographie devient assez commune. Elle n’a plus le même « carafon ».

Et surtout, si on laisse l’appareil photo faire, le résultat est nul. Il décide de la balance des blancs et cela est simplement insupportable. On s’écarte de l’idée que l’on peut avoir en prenant sa photo.

Je vous livre la suite logique ?

  • Ce n’est pas ce que j’ai vu ;
  • Je ne comprends rien ;
  • J’ai essayé d’autres réglages, même en manuel ;
  • Je suis nul ;
  • Pourtant, j’ai un excellent appareil photo ;
  • Faut que je prenne des cours, que je cherche des autos ;
  • Hein, quoi ? Travailler mon regard ? Je n’ai pas le temps !

Sachez-le : la publicité vous montre toujours des photos qui ont été post-traitées. Elle vous présente également toujours des photos qui ont été produites par des personnes qui ont un regard photographique. Si vous êtes lecteur de la revue Géo, sachez qu’aucune photo publiée n’a échappé à un post-traitement sur logiciel.

comment prendre photo

Travailler votre regard devrait être la base. Ce qui fait cette photo, c’est le regard et la suite logique qui en découle.

Bon alors, sérieusement, quel appareil photo acheter ?

Je n’en ai aucune idée. Questionnez-vous plutôt sur le genre de photographe que vous êtes. Se focaliser sur la technique et sa logique implacable, c’est bien pour comprendre, mais ce n’est pas elle qui va vous permettre de réaliser des photos plus belles.

La vraie carte que vous avez à jouer est celle de votre personnalité, votre regard. C’est sur cette partie que vous devez absolument travailler. Vous perdrez moins de temps.

Je vous invite à lire cet article qui traite des règles basiques de composition.

Si vous souhaitez allez encore plus loin, je vais découvrir le secret des photographes.

11 CommentsLeave a comment

  • Salut,

    Franchement cet article contient des informations que je ne l’ai savait pas avant.

    Je vous remercie pour ce bon article et je vais le partager avec mes lecteurs sur Twitter 🙂

    Bon courage

  • Voilà un article qui résonne bien. Un de mes amis (excellent) photographe passe des heures sur le terrain, lit revues et livres en nombre, participe à des concours, est adhérent à un club, bref son savoir est colossal.
    Alors moi qui suis un piètre photographe ne comprend pas certains termes de cet article.
    Bref, on a rien sans rien 😉

    • Jean,

      Merci pour ce commentaire. Je le vois chaque week-end en cours photo : comprendre les termes techniques poussent les personnes dans un autre registre. Le pack de 52 études de cas que vous pourrez retrouver sous le nom de  » secret des photographes » sur ce blog est une bonne manière pour les apprendre.

  • Bonjour Johann,

    Article très intéressant en tout cas. J’avoue qu’en matière de photographie je suis un véritable amateur. Je profite de mes participations aux jeux télé pour faire un maximum de cliché des plateaux et coulisses des studios. Mais j’avoue parfois répéter plusieurs fois mon cliché pour trouver la bonne lumière ou le bon angle et qu’après, ce que je publie est souvent au coup de coeur 😉

    Cordialement,

    Nicolas

    • Bonjour Nicolas,

      Oh c’est intéressant comme idée de se balader sur les plateaux télé. Je serai bien curieux de voir ce que celà donne!

      Un petit conseil en passant : il faudrait repèret les réglages qui fonctionnent régulièrement.

Envie de répondre?

Votre email n’est pas publiée