Apprendre la photo numérique
bracketing

 

À quoi sert le bracketing ?

Le bracketing est une fonction de votre appareil qui, lorsqu’elle est activée, permet de prendre 3 photos successivement. La particularité est qu’aucune d’elles ne sera exposée de la même manière. Quel est l’intérêt ?

Quand vous déclenchez, l’appareil prend 3 photos à la suite

Il ne faut pas confondre cette fonction avec une prise de vue en rafale. En effet, avec la rafale, votre appareil photo déclenche tant que vous laissez le doigt sur le déclencheur. Il prend toutes les photos avec les mêmes paramètres d’exposition. La rafale est souvent utilisée lors des photos de sport.

Au Québec, on ne dit pas bracketing, mais « prise de vue en fourchette ».

L’expression est explicite ! L’appareil photo va prendre une première photo légèrement sous-exposée, puis une autre correctement exposée, et une dernière légèrement surexposée. Ainsi, nous obtiendrons 3 photographies avec des expositions différentes. Il faut savoir que vous pouvez régler cette fourchette.

Pourquoi utiliser le bracketing ?

Pour être certain d’avoir un cliché avec la bonne exposition, pardi ! Cela pourrait être un bon outil, mais sachez qu’il ne vous aide pas à comprendre le fonctionnement de l’exposition ni à utiliser les bons modes d’exposition.

Le bracketing est utilisé pour…

Assembler des images entre elles afin d’étendre la plage dynamique d’une image. C’est du charabia, ça : étendre la plage dynamique d’une image ? Alors, je vais vous l’expliquer autrement.

Vous avez de beaux yeux

Dans votre regard, quoi que vous observiez, tout est toujours correctement exposé. Vous n’avez jamais de zones sous-exposées ou, pire, de parties totalement blanches. Par exemple, vous pouvez vous trouver sous un arbre au milieu du mois de juin, durant une journée très ensoleillée. Tout est correct, rien ne vient gâcher l’image. En revanche, essayez de prendre cette photo. Il ne sera pas rare que, au choix :

–           sous l’arbre, ce soit trop sombre ;

–           le ciel soit tout blanc.

La plage dynamique correspond en réalité à la capacité d’accepter de très forts écarts entre les hautes lumières (ici le ciel très lumineux) et les basses lumières (ici la partie ombragée).

En prenant plusieurs photos avec différentes expositions (et si l’appareil photo ne bouge pas, donc avec utilisation d’un trépied), nous allons pouvoir assembler dans un logiciel les 3 images afin d’obtenir ce que l’on appelle une photo HDR (High Dynamic Range : plage dynamique étendue).

Mais si vous ne comptez pas réaliser de HDR, le bracketing est une fonction que vous pouvez oublier.

284 CommentsLeave a comment

Envie de répondre?

Votre email n’est pas publiée